Stéphanie Durant : son fils Loann hospitalisé et sous perfusion

il y a 1 semaine - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Il y a un peu plus d'un mois désormais, Stéphanie Durant a donné naissance à son premier enfant : un petit garçon prénommé Loann. Seulement voilà, depuis plusieurs heures, la jeune maman a été en catastrophe à cause de l'état de santé de son bout de chou.

Critiquée par certains internautes qui se moquaient de sa grossesse qu'ils trouvaient trop longue, Stéphanie Durant peut enfin souffler puisqu'elle est totalement comblée par sa nouvelle vie de maman depuis la naissance de son fils en octobre dernier. Toujours très active sur les réseaux sociaux, la belle brune en profite pour partager les bons comme les mauvais aspects de son quotidien avec Loann.

Stéphanie Durant : son fils Loann hospitalisé et sous perfusion

Cela faisait maintenant plusieurs jours que Stéphanie Durant et son mari Théo étaient dans la tourmente face à l'état de santé de leur bébé. En effet, Loann a souffert de quelques complications comme l'a révélé l'influenceuse lors d'une FAQ sur Instagram. "C'est compliqué d'avoir un bon rythme surtout avec le reflux et ensuite bronchiolite et les coliques. Alors reflux, c'est bon, on a réglé le problème. Manque plus que la bronchiolite s'en aille et c'est bon. Les coliques on arrive beaucoup plus à gérer et le soulager" a-t-elle confié.

Quelques heures plus tard, Stéphanie Durant a révélé que son bout de chou a dû être hospitalisé. "La nuit d'hier s'est très mal passée : il pleurait à sanglots sans comprendre ce qu'il avait, il ne prenait plus les biberons et avait d'énormes quintes de toux. Ce matin, on avait rendez-vous chez le pédiatre qui a préféré ne pas prendre de risque, il a hospitalisé Loann pour faire plusieurs tests et le garder en observation (...) On a les résultats, c'est bien une bronchiolite. Il est sous antibiotiques par perfusion, il va beaucoup mieux et remange !On reste à l'hôpital pour observation. Il va bien et c'est le principal" a assuré la jeune maman. Ouf, plus de peur que de mal !

Articles similaires