Jean-Pierre Pernaut va-t-il regretter d'abandonner le JT ?

il y a 11 mois - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Le 15 septembre dernier, Jean-Pierre Pernaut annonçait qu'il allait présenter son dernier journal télévisé de 13 heures sur TF1 d'ici fin 2020. A l'instar de Claire Chazal, le journaliste a décidé de rendre le tablier ce vendredi 18 décembre prochain. Regrette-t-il déjà sa décision ? On vous dit tout.

Jean-Pierre Pernaut a bercé de nombreuses générations françaises en présentant le JT depuis 33 ans. Presque un an après avoir vaincu son cancer de la prostate, il a décidé de ralentir le rythme et de penser à lui. Sur Twitter, il avait écrit: "J'ai décidé de changer de rythme et de transmettre le flambeau du journal dès la fin de cette année (...) Je suis certain que Gilles Pélisson, le patron de TF1, et Thierry Thuillier, le patron de l'information, auront à cœur de maintenir ce journal dans la même logique de proximité (...) Pour autant, je ne quitte ni ce métier, ni le groupe TF1, ni les liens qui m'attachent tellement à vous".

Au cours de son interview accordée à Sept à Huit, il a fait part de ses craintes. Jean-Pierre Pernaut a ainsi confié: "Je l'appréhende énormément. Parce que j'ai peur, je suis émotif, je reçois déjà une quantité de messages de gens qui me disent 'ne partez pas !' Du coup, quand ils me disent qu'ils vont pleurer, j'ai envie de pleurer avec eux ! (...) J'appréhende ce journal, pas parce que je vais l'arrêter, j'appréhende ce journal par l'émotion qu'il va donner". En ce qui concerne les derniers mots du journaliste, c'est une lourde tâche qu'il prépare depuis un moment.

Il poursuit: "Je m'en suis occupé hier, avant-hier, ça fait quinze jours que tous les jours j'écris des trucs et que ma poubelle à la maison est pleine ! Je ne sais pas du tout ce que je vais dire. Finalement, j'ai bien fait d'arrêter ou pas ? Finalement, j'aurais peut-être pu tenir un petit peu. Je rigole parce que c'est pas vrai. C'est trop tard à moins que... Regardez bien le journal du 18 décembre à la fin. Et si je disais que c'est une blague ?".

Articles similaires