Maes à l'origine de la fusillade subie par ses proches à Sevran ? Il réagit

il y a 7 mois - Article rédigé par la rédaction du magazine Star24

Il y a quelques semaines de cela, un incendie est survenu sur le tournage du clip de Maes et ZKR pour le titre Kalenji. Alors que la raison de celle-ci demeurait inconnue, les choses se snt éclaircies ces dernières heures. En effet, des personnes auraient interdit au protégé de Booba de se rendre aux Beaudottes car ils lui reprochent de ne pas faire croquer les autres de sa ville.

C'est le blogueur Kuntakinte qui en a dit davantage sur ce qu'il s'est passé pour Maes mais également son entourage qui a été ciblé par une fusillade à Sevran. "Je ne vais rien apprendre aux sevranais ni aux villes des alentours, mais le rappeur Maes originaire des cités blanches à Sevran est au coeur d’une polémique. Depuis plusieurs semaines. Tout a commencé le soir du tournage de son clip « Kalenji ». Des ennemis du rappeur ont brûlé trois véhicules pendant des prises. Des vidéos sont encore visibles sur le net. Cette attaque est une protestation ouverte à la venue du rappeur sur les lieux, qui visiblement était interdit de clipper aux beaudottes. Au lendemain des faits, convoqué, par 2 de ses ennemis afin de régler les soucis face à face, le rappeur venu seul se présente à eux. Après une altercation, les esprits s’échauffent. Des coups de feu sont tirés" a-t-il expliqué.

Avant de poursuivre: "Les deux blessés par balles, l’un à la jambe et l’autre au ventre, sont rapidement pris en charge et hospitalisés. Leurs pronostics vitals ne seraient pas engagés. Prise de panique et désormais ouvertement recherché par certains résidents des beaudottes, le rappeur décide de s’envoler à Dubaï. Trouvant qu’une partie de sa production n’est pas assez impliquée pour calmer l’histoire, Il décide de ne plus les suivre sur Instagram et de se séparer d’eux professionnellement. En revanche des répercussions ont bien commencé à avoir lieu dans la capitale. Une association sevranaise a brûlé, le véhicule d’un proche du rappeur, Un membre de son staff s’est fait tirer dessus avant hier… Une vidéo tourne déjà sur les réseaux. Aucune plainte n’a été déposé à l’encontre du rappeur à ce jour".

Quelques heures plus tard, celui qui a dévoilé son featuring de rêve a donné sa version des faits et a balancé: "Regarde, ils sont venus au clip pendant qu’on tournait la scène. Cela veut dire que l’on avait pas de vue sur les voitures. Un petit me dit : ‘il y a les voitures qui brûlent’. Je cavale, les voitures brûlent, il n’y a plus personne. Personne ne sait c’est qui, personne il truc t’as capté. Il n’y a plus personne. Toute la nuit je patiente à Sevran. Il n’y a pas mes producteurs, il n’y a personne. Je ne suis plus avec mes producteurs t’as capté ? Comme ils m’ont lâché, je ne suis plus avec eux. Il n’y a rien qui va me porter préjudice vu que j’suis en val-ca (NDLR: cavale) au point où j’en suis".

Reste à savoir comment tout cela va se terminer.

Articles similaires